Grande roue de Lyon : la ville condamnée à verser 12000 euros à une riveraine

Cela fait des années qu’elle se plaignait des méfaits de la grande roue sur sa santé, de l’effet stroboscopique du clignotement des lumières qui pénètrent dans son intérieur provoquant insomnies, fatigue, vertiges et migraines. Une situation qui l’a même amenée à cesser son travail, entraînant un préjudice financier évalué à 140 000 euros par an.

Céleste V. réside place Bellecour à Lyon (Rhône), où l’attraction foraine s’installe, juste sous ses fenêtres, chaque hiver depuis 2006, pendant une centaine de jours. Elle vient de voir son calvaire enfin reconnu par la…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *