il contacte une victime présumée, il est relaxé

Un détenu de 21 ans, dans le Rhône, accusé d’agressions sexuelles et de viols sur mineures, a été relaxé vendredi pour subornation de témoin alors qu’il avait contacté depuis sa prison une victime présumée et un témoin dans l’attente de son procès.

Originaire du Paraguay, le jeune homme est retourné en détention à la prison de Villefranche-sur-Saône, où le tribunal correctionnel le jugeait en comparution immédiate pour la surbonation et recel de téléphone en milieu carcéral.

Mis en examen en mars 2019, il est soupçonné d’avoir abusé de deux jeunes filles…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *