un an après, Anas donne de ses nouvelles

C’est la première fois qu’il s’exprime depuis qu’il s’est immolé devant le Crous du 7e arrondissement le 8 novembre 2019, il y a un an jour pour jour. Il tient « tout d’abord à remercier les personnes qui se sont mobilisées suite à cela. En premier lieu, les personnes de mon entourage qui nous ont soutenu, moi et ma famille, puis les militants et militantes politiques et syndicaux, qui ont agi pour donner un sens à mon geste ».

 

Il est bien « conscient de la gravité de mon (son) acte désespéré ». « Je traversais une période difficile sans emploi stable,…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *