A Marseille, les pompiers explorent les égouts à la recherche de traces du Covid

A Marseille, les marins-pompiers analysent depuis plusieurs semaines les eaux usées pour localiser les malades qui s’ignorent. La méthode a permis, selon eux, d’éviter l’apparition de clusters dans plusieurs Ehpad.

Depuis la première vague, un réseau de surveillance se met en place discrètement en France sous terre. Car le coronavirus peut être détecté dans les selles quatre à sept jours avant l’apparition des symptômes. A Marseille, le contre-amiral Patrick Augier, qui dirige le bataillon de marins-pompiers, s’en souvient bien: c’est le 24 juillet que ses hommes ont décelé…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *