Au Collège Jules-Ferry de Marseille, «on peut être blessé, énervé, triste, mais on ne peut pas tuer»

«On rend cet hommage parce qu’un homme a été tué. Et c’est pour nous, l’occasion de nous regrouper en tant qu’êtres humains et de défendre cette humanité». C’est par ces deux phrases que Marie Brunel, principale du collège Jules-Ferry, situé en REP+ dans les quartiers Nord de Marseille (15e arrondissement)  a choisi d’introduire ce matin à 11 heures, face à une classe de 4e, la minute de silence en hommage à Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie décapité dans les Yvelines le 16…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *