Dérives de la BAC Nord de Marseille : « véritable gangrène » ou affaire démesurément grossie ? – Le Monde


Une voiture de police quitte la brigade anticriminalité à Marseille, le 2 octobre 2012.
Une voiture de police quitte la brigade anticriminalité à Marseille, le 2 octobre 2012. BORIS HORVAT / AFP

Cinq cents grammes de cannabis dissimulés dans les faux plafonds des vestiaires de la brigade anticriminalité (BAC), des revendeurs de drogue qui dénoncent des vols et des rackets à…



Lire la suite…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.