des retrouvailles dans les réserves d’art de la Ville

Les portes de la réserve municipale oubliée de la rue de Lyon, 15e, ont enfin été dessoudées la semaine dernière. Personne n’était très pressé d’offrir aux nouveaux élus du Printemps marseillais le spectacle d’une telle impéritie (La Marseillaise des 23 et 24 octobre). « C’était pas joli à voir… », nous a-t-on rapporté. D’ailleurs, il ne nous a été donné ni la possibilité d’y pénétrer, ni d’obtenir un visuel de l’intérieur, ne serait-ce du bronze profané du Jean-Bouin dont la jambe est endommagée. L’inspection des élus, qui se sont…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *