Économie | Reconfinement à Marseille : l’Estaque, un quartier sans chichi ni panisse

Il est bientôt midi, à L’Estaque (16e). Mais rien n’est habituel. Le ciel est couvert, de nombreux rideaux de commerce sont baissés, pas de queue à la boulangerie non plus, les terrasses des restaurants sont désertes, peu de monde dans les rues… Et peu de sourire aux lèvres. Nous sommes confinés. Pour la deuxième fois. « La fois de trop », lâche Chayah, sorti de chez lui, attestation à la main, pour aller à la pharmacie. Au mois de mars dernier, « il n’y avait vraiment personne dans les rues ».Hier, le quartier était calme, très calme même, mais pas complètement désert. Non….

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *