Faits divers – Justice | Marseille – Assassinat de Laura et Mauranne en 2017 : « Les dates, les lieux, les noms, nous ne les oublierons pas »

Droit et digne, comme il n’a cessé de l’être depuis l’assassinant de sa fille, Mauranne, et de sa cousine, Laura, Dominique Harel n’a évidemment que peu de mots quand s’approchent micros et caméras. « J’ai les jambes qui flagellent. Il remonte beaucoup de choses c’est tout ce que je pourrais vous dire », confie-t-il simplement.Sa posture et son abord avenant disent, eux, l’utilité qu’il accorde à cette cérémonie désormais annuelle en hommage aux victimes du terrorisme, se déroulant pour la première fois sur le parvis de la gare Saint-Charles, à Marseille. À seulement quelques…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *