Faits divers – Justice | Marseille : brigade des mineurs, méthodes de « professionnels » pour libérer les secrets

C’est un face-à-face bienveillant mais sur le fil. Une discussion plus qu’une audition classique où un mot peut libérer un flot de paroles mêlées de larmes, et fracturer la serrure fermée à double tour de la boîte à « secrets ». Ou un autre, plus maladroit, les emprisonner à tout jamais entre les barbelés de l’omerta familiale. « Cela arrive d’échouer, ce sont des choses que les hommes acquièrent avec le temps. Nous ne sommes pas des magiciens », livre, fataliste, Marc Rolland, chef de la brigade des mineurs de Marseille, avec l’assurance de celui qui abhorre l’échec et croit…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *