Faits divers – Justice | Marseille : Jean-Noël Guérini plaide la relaxe et pointe les failles de l’enquête

[ad_1]

En riposte aux deux procureurs qui ont demandé mercredi contre lui 4 ans de prison dont 2 ans ferme, ainsi qu’une amende de 70 000 euros et une inéligibilité de 5 ans, la défense du sénateur et conseiller général (DVG) Jean-Noël Guérini a pointé ce matin les failles de l’enquête. Elle a dénoncé « un Waterloo judiciaire » et la spirale de « la suspicion » qu’aurait privilégiée d’emblée le juge Charles Duchaine, qualifié par le bâtonnier Dominique Mattei de « fauve de la loi ». Pour l’avocat, un certain nombre de témoins d’importance n’ont pas été entendus en…

Lire la suite

[ad_2]

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *