La Cour d’appel de Marseille retoque les éoliennes de Sainte-Victoire

[ad_1]

Sites & Monuments, appuyée par 15 associations nationales et régionales, dit sa satisfaction de voir la Cour administrative d’appel de Marseille confirmer la caducité de l’autorisation environnementale anciennement délivrée aux 22 éoliennes récemment construites sur les contreforts de la montagne Sainte-Victoire. «La requête de la société Provencialis et celle de la ministre de la transition écologique et solidaire sont ainsi rejetées, le promoteur devant en outre verser 2000 euros au titre de nos frais de justice» indique le président de Sites & Monuments, Julien…

Lire la suite

[ad_2]

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *