la maire fantôme et son omniprésent premier adjoint

Michèle Rubirola, élue en juillet, et son adjoint Benoît Payan forment un attelage étonnant où chacun préférerait être à la place de l’autre. Dans la cité phocéenne, beaucoup se demandent combien de temps cela tiendra.

Ce jeudi 5 novembre, deux ans jour pour jour après le drame de la rue d’Aubagne, un hommage est rendu aux huit personnes tuées dans l’effondrement de deux immeubles. Le moment est attendu. La nouvelle équipe municipale a promis de faire bouger les choses sur le terrain du logement. Mais ce jour-là, Michèle Rubirola n’est pas là. Cas contact, elle…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *