Marseille. Rafles des Vieux Quartiers et de l’Opéra. Bruno Benjamin : -l’antisémitisme n’est pas un concept d’un autre temps-

Denise Toros-Marter, déportée à l’âge de 16 ans , a ouvert la cérémonie par la lecture du Testament d’Auschwitz. Elle est entourée par tous les intervenants (Photo Joëlle Manchion)

L’opération s’est tenue côté français, sous l’autorité René Bousquet, secrétaire général de la police du régime de Vichy, Antoine Lemoine, préfet régional de Marseille, et Maurice de Rodellec du Porzic, Intendant de police de Marseille. Bruno Benjamin, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) Marseille-Provence cite Primo Lévy : « Dans…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *