Société | Marseille : « Merlich Merlich », le film qui rend joyeuses les cités

[ad_1]

Une voiture volée, le propriétaire furax, les jeunes embarrassés, la circulation bloquée… Rififi au Vallon des Auffes. Mais la police n’a pas eu à intervenir. Car on tournait un film ou, plutôt, un court-métrage (1) cette semaine au-dessus du petit port. Merlich Merlich (C’est pas grave en arabe). À la baguette, Pascal Tessaud, un réalisateur confirmé (Brooklyn présenté à Cannes en 2014). Mais ce dernier est resté dans l’ombre. Le vrai patron du tournage c’était Hannil Ghilas, enfant de La Castellane, où il vit toujours d’ailleurs. Et autour de lui, des jeunes acteurs de…

Lire la suite

[ad_2]

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *