Trafics de stupéfiants: le ministre de l’Intérieur à Marseille avec des renforts

[ad_1]

Marseille (AFP)

Vidéoprotection ou policiers à pied, « pilonnage » ou « îlotage »? Après une passe d’armes avec la ville de Marseille autour des caméras de surveillance, Gérald Darmanin vient apporter jeudi l’aide de l’Etat à la cité phocéenne, gangrenée par les réseaux de stupéfiants.

Le ministre entend montrer qu’il est « attentif à la situation de Marseille », a indiqué son entourage à l’AFP après avoir promis le renfort de 300 policiers pour les Bouches-du-Rhône, un département qu’il sillonnera également…

Lire la suite

[ad_2]

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *