« Vous n’avez pas dû en écraser beaucoup des barrettes de cannabis »

[ad_1]

Entre les masques qui dissimulent la moitié de leurs visages, la coupe de cheveux « crâne rasée », très largement adoptée, les doudounes sombres et les carrures imposantes, difficile de les différencier les uns des autres. Le plus souvent avides de s’expliquer, de démontrer l’iniquité de la majorité des accusations retenues contre eux, les 18 anciens policiers de la BAC Nord de Marseille défilent à la barre.

Depuis le début de ce procès lundi 12 avril, l’ambiance n’a rien d’électrique. Mais chaque jour ce sont deux mondes qui s’affrontent. D’un côté,…

Lire la suite

[ad_2]

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *