À Metz, la pandémie de Covid-19 fait évoluer l’aumônerie hospitalière

[ad_1]

Hospitalisée depuis cinq semaines en service de neurologie, Irène Leclerre, 83 ans, est en manque de relations. Dans un contexte sanitaire contraint, elle apprécie doublement les passages de Claudine. « On parle de mes soucis de santé, mais aussi de la vie que j’ai eue, assez bousculée. »

→ À LIRE. Les aumôniers hospitaliers face à une crise éprouvante

Claudine Coniel, 66 ans, est membre de l’aumônerie catholique de l’hôpital de Mercy (centre hospitalier régional de Metz-Thionville). Deux fois par semaine, elle passe l’après-midi dans le service de…

Lire la suite

[ad_2]

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *