Commerce. Paul Fabuel remet le couvert avec le drive

« Cette fois, ça n’est pas comme en mars, on s’attendait un peu à la fermeture, précise Paul Fabuel, le jeune chef du restaurant À Table. Dès vendredi, nous avons nettoyé la cuisine à fond, puis, après, on s’est retrouvé un peu désœuvré, comme si on était sans rien. Tout s’arrête brutalement, on décompresse, mais, au début, on n’a pas vraiment la tête à réfléchir. Puis, comme on est à la tête d’une entreprise, on prend acte des aides auxquelles on aura droit. »

« Trop de drives à Metz pour que ce soit rentable »

Rencontré lors du premier…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *