Condamné pour avoir (encore) frappé sa compagne, cette fois enceinte

[ad_1]

La façade du tribunal de grande instance de Metz (Moselle). (Archives) — FACELLY/SIPA

Tout est parti d’un coup de téléphone d’une voisine à la police, samedi dernier à Metz, en
Moselle. Elle avertit alors qu’une dispute conjugale tourne mal. Ce n’est pas une fausse alerte : sur place, les forces de l’ordre découvrent une jeune femme enceinte avec le visage tuméfié, rapporte…

Lire la suite

[ad_2]

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *