Faits divers. Une patrouille de police touchée par des tirs de mortiers d’artifice

Habitante de Régina, quartier attenant à celui de la Croix-de-Metz, Vanessa* discutait avec ses amies en visio ce samedi soir, lorsque des bruits inhabituels ont troublé la quiétude de la Ville Haute de Toul.

« Vers 22 h 30, on a entendu comme de gros feux d’artifice, mais il n’y a jamais de feu d’artifice organisé en novembre, et encore moins en cette période de confinement , alors on s’est demandé ce qui se passait », explique la Touloise.

Les détonations cessent un temps, mais reprennent en augmentant en puissance et en fréquence vers 23 h. Vanessa appelle alors…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *