le jeune majeur prend d’infinies libertés avec les règles

Casier vierge, inconnu de la justice, Yanis, 18 ans, n’est déjà plus tout à fait un anonyme pour la police qu’il a pas mal côtoyée dès le début de ce trimestre. Le très jeune majeur spécialise le contact avec les uniformes en multipliant les écarts avec les horaires du couvre-feu en janvier à Metz.

Oui mais, en se faisant pincer deux fois le 10, une autre le 13 et une dernière le 15, il gagne son premier ticket pour une audience correctionnelle. Il est offert dès la quatrième infraction constatée sur 30 jours glissants. Yanis a pile poil le bon score. Pourtant, « ça…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *