Metz. Grosse crispation dans les hôpitaux

Trouver des lits, des renforts : cela fait des mois, une année même, que les hôpitaux messins et mosellans s’efforcent de pousser les murs et trouver des bras armés. Aujourd’hui, ils s’apprêtent à poursuivre les efforts et à déprogrammer davantage. Non sans crispation.

Par Anne RIMLINGER –

18:32
| mis à jour à 18:37
– Temps de lecture :

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *