Metz. « Nous sommes une des dix Églises les plus pauvres de France »

La quête diocésaine 2021 a démarré samedi 14 février. Et l’Église de Moselle en espère de meilleurs résultats que l’an dernier. Certes, il est écrit « Heureux les pauvres ». Mais tout de même, il faut bien vivre. Et le diocèse de Metz a subi, comme les conseils de fabrique, comme les paroisses, une contraction de ses recettes l’an dernier. L’économe du diocèse, Olivier Guibert, le reconnaît : « Nous sommes dans la moyenne nationale, de -30 % ». D’où vient la quête ? De l’appel aux dons annuels, mais aussi d’un tiers des quêtes réalisées lors…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *