Montpellier : l’EID élève des millions de moustiques dans son sous-sol

[ad_1]

Pour lui, ce qui s’est passé avec la Covid-19 est un exemple : « Mieux vaut s’armer de moyens, s’entourer de précautions, plutôt que se dire qu’on agira en temps voulu. Car tout va très vite ». Parmi les nouvelles expériences qu’il a entreprises avec son équipe et avec des laboratoires partenaires, l’une d’entre elles consiste à lâcher des mâles stériles dans la nature pour limiter la reproduction des moustiques.

Lire la suite

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *