Crise économique : à Montpellier, les jeunes ne veulent pas être oubliés

[ad_1]

«  J’ai des crises d’angoisse, nous vivons dans l’incertitude permanente. Il faut attendre le discours de Macron pour savoir ce qu’il va se passer le lendemain. » Comme de nombreux jeunes, Benjamin, étudiant en troisième année de sciences sociales à Montpellier, est venu grossir la manifestation pour l’emploi et contre la précarité impulsée par plusieurs organisations syndicales. Derrière la tête de cortège animée par la CGT et les cheveux grisonnants des personnes habituées à ce genre de rassemblement, les jeunes sont venus partager leurs inquiétudes,…

Lire la suite

[ad_2]

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *