Le collectif « La force invisible des aides à domicile » fait étape à Montpellier

Le Covid a exacerbé leur colère. Elles veulent valoriser un métier qu’elles jugent invisible.

Elles s’appellent Anne, Aurore et Isabelle, elles sont aides à domicile et ont posé dix jours de congés pour réaliser, sur leurs fonds propres, un tour de France au nom du collectif « La force invisible des aides à domicile ». Un métier qu’elles jugent non reconnu. Objectif : recueillir la parole de ces…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *