Les jeunes des Pyrénées-Orientales se sont-ils exilés à Toulouse et Montpellier ?

Les pôles des grandes aires d’attraction des villes françaises ont attiré massivement les jeunes. Les familles ont choisi les couronnes car les logements y sont plus adaptés. Les cadres ont une préférence pour les plus grands pôles. Enfin, les retraités sont plus nombreux dans les petites aires et hors de l’attraction des villes.

Ces différences s’expliquent notamment par les contraintes budgétaires, les profils des habitants et leurs choix de vie. Qu’en est-il des jeunes des Pyrénées-Orientales ? Quels ont été leur choix ? Métropoles, couronnes, aires de taille…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *