une coopérative teste le congé menstruel

[ad_1]

L’entreprise revendique « une première en France ». Depuis début janvier, les salariées de la Scoop montpelliéraine La Collective peuvent prendre un jour de congé menstruel par mois. Celui-ci est facultatif, il peut être posé en cas de règles douloureuses.

« L’une de nos associées nous a alertés : certaines femmes ne venaient pas au travail et perdaient un jour de salaire à cause de leurs règles, ou se forçaient à venir malgré la douleur », expose le cogérant, Dimitri Lamoureux. La Collective, qui compte une cinquantaine de salariés, propose des…

Lire la suite

[ad_2]

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *