A l’eau 2050 (10/10) : à Nantes, des cultures marai…chères en eau

20% du chiffre d’affaires agricole départemental, 3 500 emplois, premier producteur européen de mâche et de muguet, premier producteur national de poireau et de radis, second producteur national de tomate, le tout sur une partie congrue de la surface agricole utile (1,3%), dans un contexte concurrentiel aigu et sans véritable soutien de la Pac : le maraichage nantais détone et rayonne au-delà des frontières nationales.

Forcément, la médaille a son revers. Les faiblesses (et les forces) de la ceinture maraichère de l’agglomération nantaise sont pointées dans un rapport des…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *