Lauriane Amaglio reconnue « morte en service » par le tribunal administratif de Nantes

[ad_1]

La mort de Lauriane Amadéo est imputable à son travail. C’est la conclusion rendu par le tribunal administratif de Nantes ce mercredi. En formation pour devenir pompier professionnel à l’école départementale du Service d’incendie et de secours (SDIS) du Maine-et-Loire, Lauriane, originaire de Grazac en Haute Loire, s’est suicidée le 20 avril 2016 après s’être fait licenciée. 

La jeune femme de 23 ans s’est pendue à un arbre près de l’école départementale le lendemain de son licenciement. La direction du SDIS 49 avait alors conclu que…

Lire la suite

[ad_2]

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *