Une ville de Nantes pas encore désertée malgré le confinement

Pour prendre le pouls de la ville de Nantes, il suffit de se rendre à Commerce. Ce vendredi 30 octobre, premier jour du deuxième confinement en France, il y avait encore beaucoup d’agitation. « C’est un week-end de mise en place, commente Franck qui vient chercher les restes dans les réfrigérateurs de son restaurant. Les gens sont en train de s’organiser pour vivre le mois prochain, mais toute cette circulation est assez surprenante. »

Priorité à la pédagogie dans les contrôles

Pendant leur pose méridienne, Anna et Benoît fument une cigarette…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *