« Après une année blanche, on redoute maintenant une année noire »

A l’invitation du Cuip, le Collectif unitaire des intermittents et précaires du Loiret, une cinquantaine d’artistes se sont retrouvés ce vendredi midi au Théâtre d’Orléans pour évoquer la crise sanitaire et les conséquences sur le secteur de la culture,  toujours à l’arrêt. Dans la salle, des comédiens, des musiciens, des techniciens, des Dj ou encore des responsables de salles. Tous font déjà le même constat :  » Nous n’avons aucune perspective sur une reprise de notre travail et ce n’est pas Roselyne Bachelot qui nous rassure avec…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *