Ce qui s’est dit ce samedi matin, lors de l’assemblée générale fatalement peu ordinaire de l’Association des maires du Loiret

Ce samedi matin (7 novembre), s’est tenue dans l’hémicycle de l’hôtel de Département, à Orléans, la première assemblée générale de l’Association des maires du Loiret (AML), depuis l’élection à sa tête de la Magdunoise, Pauline Martin (*). « C’est la première fois qu’un représentant du sexe, dit faible, occupe cette fonction », a-t-elle ironisé en préambule, avant de passer à l’ordre du jour, pour l’essentiel, touchant aux statuts de la structure – qui comptait 357 adhérents au 31 décembre 2019.

Le rapport d’activité…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *