Des gérants de commerces dits non essentiels se mobilisent en distribuant de la soupe, à Orléans

Près de 150 personnes se sont réunies, dès 16 heures, ce mardi 10 novembre, dans le square Charles-Péguy (rond-point du pont Thinat). Sont présents des restaurateurs, des patrons de bar, d’hôtel, d’auto-écoles et de taxis du département, à l’appel de l’Umih45 (syndicat national des hôtels, cafés, restaurants)…

Tous sont qualifiés de « commerces non essentiels ». Ils sont venus dire le contraire : « Nous sommes essentiels et nous voulons travailler! »

Un hashtag #LaissezNousTravailler est même apparu sur la…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *