le tribunal de commerce d’Orléans demande à Pyrex d’améliorer son offre de reprise

Les salariés de Duralex à la Chapelle Saint Mesmin vont devoir encore attendre un moment avant d’être fixé sur leur sort. Ce vendredi 22 janvier, le tribunal de commerce d’Orléans a demandé à Cookware International, la maison-mère de la marque française Pyrex, le seul repreneur pourtant encore en lice de manière jugée sérieuse, d’améliorer son offre de reprise.

Il lui donne jusqu’au mardi 26 janvier pour augmenter la somme qu’il propose pour reprendre les actifs de la verrerie, en redressement judiciaire depuis le mois de septembre…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *