Thierry Prazuck, chef du service maladies infectieuses de l’hôpital d’Orléans

Selon le Dr Thierry Prazuck, le variant anglais représente 30% des cas positifs de Covid 19 dans le Loiret, preuve que le virus circule activement, même si le taux d’incidence ne flambe pas (autour de 174 cas pour 100 000 habitants). 

Mais le chef du service des maladies infectieuses relativise les effets de cette souche : « on regarde si la circulation plus active du variant anglais, et du sud-africain, entraînent des hospitalisations plus nombreuses. Etonnant, et heureusement, non ». Pour le médecin, le variant anglais va prendre le pas sur la souche…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *