après l’incendie, la cathédrale renaît

Les travaux de la cathédrale de Notre-Dame de Paris sont ralentis par les protocoles sanitaires, mais ils avancent, coûte que coûte. 18 mois après l’incendie, Notre-Dame panse ses plaies. À une cinquantaine de mètres de hauteur, chaque jour, 200 artisans, compagnons et ingénieurs se relaient au chevet de la cathédrale. Pour être dans les temps, les cordistes n’ont plus que quelques semaines pour évacuer tous les vestiges brûlés.

Les tailleurs de pierre, eux, consolident les voûtes endommagées avec un mélange de plâtre et de filasse. Si ces travaux sont aujourd’hui…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *