Cher Paris, je t’aime, mais je te quitte

La pandémie et la généralisation du télétravail qui a suivi ont renforcé l’envie de quitter Paris chez beaucoup d’habitants de la capitale. Des professionnels qui ont franchi le pas expliquent au supplément dominical de La Stampa leurs raisons et leur ressenti face à cette nouvelle vie.

Il se prépare, entre l’ombre des souvenirs qui planent et une envie nouvelle de calme. “Ça fait quarante ans que je vis à Paris”, répète à l’envi Nadir Moknèche. Il en a aujourd’hui 56. Ce fils d’immigrés algériens est né dans la capitale. Il était encore tout petit quand…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *