En 1883, le préfet Poubelle s’attaque à la saleté de Paris avec ses boîtes à ordures

Graffitis sur les murs, déchets sur les trottoirs, bouteilles flottant sur les canaux… Le lancinant débat sur la propreté de Paris a été relancé cette semaine sur les réseaux sociaux, où de nombreuses photos, postées avec le mot-dièse devenu viral #saccageparis, ont « pollué » Internet. Pour ces dénonciateurs, la capitale serait un dépotoir, une cité « encrassée et enlaidie » laissée à l’abandon par l’actuelle municipalité.

« Il est temps que Mme Hidalgo et ses alliés ouvrent les yeux sur le déclin de Paris. Derrière ces photos, il y a l’insécurité, la…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *