En 2021, ADP table encore sur un recul du trafic à Paris de 55 à 65% par rapport à 2019

Tous les acteurs de l’aviation l’assurent : la reprise du trafic aérien sera très lente. Si la plupart des prévisions table sur un retour du trafic passagers à son niveau d’avant-crise à partir de 2024, ADP n’exclut pas l’hypothèse d’un retour à la normale qui n’interviendrait pas avant 2027. Lors de la publication des résultats financiers 2020, marqués par une dégringolade du résultat opérationnel de 2,2 milliards d’euros, à 1,1 milliard d’euros, pour un chiffre d’affaires en recul de 54,5%, à 2,14 milliards d’euros, la direction a, en effet, maintenu la prévision…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *