Harcèlement : quel bilan pour la cellule d’écoute de la Ville de Paris ?

L’« affaire Baupin » avait, en juin 2016, incité à sa création. Alors que plusieurs élues et collaboratrices de l’ex-adjoint de Bertrand Delanoë, maire (PS) de Paris de 2001 à 2014, avaient accusé le député EELV de harcèlement sexuel (l’affaire a été classée sans suite le 6 mai 2017, pour prescription), la Ville avait décidé de mettre en place une « cellule » d’écoute. Objectif : permettre à son personnel de s’exprimer sur de potentielles affaires de harcèlement sexuel ou moral.

Mais en quatre ans, et alors que ces questions perturbent encore la vie du Conseil de…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *