il y a 40 ans, Bernard Hinault s’impose sur les pavés du Nord

« Il y a des jours comme ça… Tu crèves, tu tombes… Même les chiens se mettent en travers de ta route… Mais tu te relèves, tu rattrapes les autres, et tu gagnes… C’était un jour de grâce. » 

Quand Bernard Hinault s’aligne au départ de la 79e édition de Paris-Roubaix le 12 avril 1981, aucun Français n’a plus vaincu « l’Enfer du Nord » depuis Louison Bobet en 1956.

Comme chaque année, la course s’annonce terrible. Mais le Breton, pourtant tout juste auréolé d’un titre de champion du monde, doit aussi faire face à une vague de critiques. Comme jusqu’ici, il…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *