Le safran de Paris se récolte… sur les toits – Le Parisien

[ad_1]

Au XIXe siècle, la France était l’un des plus gros producteurs mondiaux de Safran, avec 30 tonnes par an. Une production qui, aujourd’hui, ne dépasse pas les 200 kg. Un poids pas si anecdotique quand on sait qu’il faut 150 000 fleurs pour réunir un kilo « d’or rouge », vendu entre 30 et 40…

[ad_2]

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.