Madame Claude: sexe, pouvoir et décadence

Dans « Madame Claude », le nouveau biopic qui lui est consacré (le 2 avril sur Netflix), la cinéaste Sylvie Verheyde révèle les dessous sordides d’un cercle de prostitution réservé aux puissants. Retour sur une femme gangster et sur une époque… préhistorique.

Les anciens de la BRP s’en souviennent : en garde à vue, l’interpellée Fernande Grudet dégageait une autorité certaine. Hautaine, cassante, voire menaçante. A la brigade de répression du proxénétisme, la patronne Martine Monteil avait réussi à « serrer » la célèbre Madame Claude, 68 ans, au terme de…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *