Mali-France : contesté, Paris se recentre sur Takuba

Cette visite de deux jours au Mali n’aurait pas pu tomber au plus mauvais moment pour la ministre des Armées, Florence Parly. En effet, elle intervient, quelques heures seulement après la publication d’un rapport de la Mission des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) d’après lequel l’armée française aurait commis une bavure lors du bombardement aérien à proximité du village de Bounti le 3 janvier, tuant dix-neuf civils, outre trois djihadistes qui assistaient à un mariage. Ce que Paris réfute avec vigueur. Alors que le rapport constitue la plus grave…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *