Paris La ville en toutes ses métamorphoses

Dans ce bref opus, Paris se visite d’est en ouest, du nord au sud, du « périphérique à la place Vendôme, du marché d’Aligre au marché de Belleville, du tabac au zinc, de Balzac à Sartre », sans oublier Baudelaire et les situationnistes. Éric Hazan flâne dans ce « tumulte » d’hier à aujourd’hui, en arpentant le quartier de la Sorbonne qui n’a plus rien de latin, où les librairies ont déserté et gagné le quart nord-est de la ville, avec pour « épicentre les collines de Belleville, Ménilmontant et Charonne ». Il va rue des Rosiers, où Goldenberg a…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *