Paris : le casse-tête de la nouvelle réglementation des terrasses

[ad_1]

Au café « Les Ambassades », devant le ministère de l’Éducation nationale, rue de Grenelle (VIIe), Marie Raymondeau et Éric Gauchard sont inquiets. Ce dernier, gérant depuis 1999, a installé devant son café une terrasse éphémère de 20 places au moment de la réouverture, le 19 mai dernier. « Éric a tout fait lui-même pour 1 000 € environ, se félicite sa compagne. On s’en est bien sorti car d’autres cafés du quartier ont fait appel à des entreprises, et certains ont déboursé jusqu’à 12 000 € ». Installée sur un emplacement de stationnement deux-roues…

Lire la suite

[ad_2]

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *