« Paris n’est plus une fête mais un combat quotidien contre les nuisances et la laideur »

J’ai toujours habité Paris, je me décris souvent comme une Parisienne née à Téhéran. Je connais ses jardins secrets, les traces de son passé disséminées dans ses rues – les dalles de la guillotine rue de la Roquette, la tour Médicis du 1er arrondissement, construite pour l’astrologue Cosimo Ruggieri par Catherine de Médicis, seul bâtiment ayant mystérieusement survécu à deux incendies, la plus petite église de Paris se nichant dans un arbre au coeur du XVème arrondissement, le Palais-Royal lieu de naissance du siècle libertin – je connais ses…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *