Les cartes postales continuent d’arriver à Poitiers

Même en écrivant petit et en serrant les mots, la carte postale ne laisse pas beaucoup de place pour s’épancher. On l’avait oublié. Les selfies sont passés par là. Il a fallu aller à l’essentiel pour exprimer ses sentiments. « J’ai vu les hirondelles puis les avions et j’ai rêvé. » écrit Michel Menestrot. Comme lui, vous êtes déjà nombreux à avoir accepté cet exercice. « Quand j’ai commencé à travailler, j’ai décidé de passer mon brevet de pilote. Cela fera 50 ans en octobre prochain », raconte Marc Poncin. Même pas 140…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *